TECHNIQUES

Entraînement cognitif

 

L’entraînement cognitif consiste à présenter au participant des exercices sollicitant différentes fonctions cognitives, et à lui proposer de résoudre ces exercices le plus correctement et le plus rapidement possible, tout en prêtant attention aux stratégies utilisées. L’objectif est d’entraîner une fonction cognitive particulière, et/ou de faciliter la flexibilité entre différentes fonctions cognitives. Un tel entraînement permet au participant d’identifier les stratégies les plus efficaces pour résoudre des problèmes, et de gagner en autonomie et en performance. Cet apprentissage se fait de manière consciente lorsque le participant développe des stratégies explicites, mais un apprentissage inconscient a également lieu, qui se reflète en particulier en termes de vitesse d’exécution. Cette technique est totalement non invasive et n’implique pas non plus de capteurs corporels ou cérébraux, puisque seuls la performance et le temps d’exécution sont mesurés. Dans le cas d’un problème de santé, cette technique ne se substitue pas à une prise en charge médicale ou psychologique, mais elle peut facilement être utilisée en complément. Elle porte alors le nom de remédiation cognitive.

Les fonctions cognitives d’intérêt peuvent être regroupées dans des catégories génériques: attention, représentation, mémoire, planification, exécution. Ces catégories varient selon les méthodes, et peuvent être décomposées en fonctions plus précises: attention sélective, attention divisée, mémoire à court terme, mémoire à long terme, etc. La recherche en psychologie expérimentale fournit une description très riche de chacune de ces fonctions, et propose des exercices génériques pour les évaluer et les entraîner. Tout entraînement cognitif commence par une évaluation initiale, généralement en une séance, qui permet de définir le niveau de base du participant et son autonomie par rapport à la résolution de problèmes. Durant les séances d’entraînement, les exercices sont ensuite proposés au participant sous un format informatisé, papier-crayon ou oral. Le participant est informé de sa performance à mesure qu’il réalise les exercices, ce qui permet un apprentissage par renforcement.

Le spécialiste en entraînement cognitif accompagne la personne entraînée tout au long du processus. L’entraînement se déroule généralement en trois phases: la prise de conscience par le participant de son fonctionnement cognitif, l’entraînement d’une fonction cognitive particulière et/ou de la flexibilité entre différentes fonctions cognitives, et finalement le transfert et la généralisation des compétences acquises dans des situations pertinentes de la vie quotidienne. La méthode Ouroboros Biofeedback & Neurofeedback ® définit cinq fonctions cognitives de base, fondées sur les découvertes en psychologie expérimentale et permettant de guider les entraînements. À la demande du participant et pour assurer le succès de la prise en charge, le spécialiste en entraînement cognitif communiquera volontiers le détail des protocoles utilisés au médecin ou au psychologue traitant. La durée des entraînements dépend fortement des objectifs poursuivis.

 

Attention

L’attention permet de sélectionner les informations obtenues de l’environnement, et de se concentrer sur des éléments particuliers pertinents pour la tâche à accomplir. Cette fonction cognitive est sollicitée en permanence au quotidien, et les troubles de l’attention peuvent avoir des répercussions importantes dans la vie scolaire, académique et professionnelle. Inversement, une bonne attention permet d’optimiser l’effort consacré aux tâches cognitives et de mieux résister aux distractions. L’entraînement cognitif de l’attention permet de renforcer la capacité de concentration, et d’atteindre ainsi une meilleure efficacité dans une grande diversité de situations.

 

Représentation

La représentation permet d’organiser les informations obtenues de l’environnement. En particulier, la représentation visuo-spatiale permet de s’orienter dans l’espace, et de définir les relations des objets les uns par rapport aux autres. Les troubles de la représentation peuvent être la source de différents problèmes, et affecter également les processus de planification et de créativité. Inversement, une bonne représentation facilite ces processus. L’entraînement cognitif de la représentation permet de renforcer la capacité d’organisation des informations, et de mieux répondre aux sollicitations d’un environnement complexe.

 

Mémoire

La mémoire permet de conserver des informations pour un usage ultérieur. Ces informations peuvent être d’ordre général pour la mémoire sémantique, ou associées à notre vécu personnel pour la mémoire autobiographique. Elles peuvent être utilisées immédiatement pour la mémoire à court terme et la mémoire de travail, ou conservées à l’échelle de plusieurs jours, semaines, mois ou années pour la mémoire à long terme. Dans tous les cas, la mémoire est une fonction cognitive fondamentale et sollicitée en permanence. Les problèmes de mémoire, comme ceux de l’attention, peuvent avoir des répercussions importantes dans la vie scolaire, académique et professionnelle. Inversement, une bonne mémoire est souvent la clé du succès à l’école, dans les études et au travail. L’entraînement cognitif de la mémoire permet de renforcer les stratégies de mémorisation, et d’améliorer la capacité à conserver des informations pertinentes.

 

Planification

La planification permet d’organiser les actions à accomplir pour réussir une tâche. Cette fonction cognitive est nécessaire à la réalisation de comportements complexes, et repose largement sur la représentation et la mémoire de travail. Les troubles de la planification peuvent entraver la capacité à résoudre des problèmes en plusieurs étapes. Inversement, une bonne planification permet de gagner en temps et en efficacité dans un grand nombre de situations. L’entraînement cognitif de la planification permet de renforcer la capacité d’organisation des actions à accomplir, et entraîne par la même occasion la représentation et la mémoire de travail.

 

Exécution

La fonction exécutive permet de suivre des règles et d’accomplir des tâches. Cette fonction cognitive est liée au raisonnement et à la logique, et les troubles de la fonction exécutive peuvent affecter le comportement dans de nombreux contextes. Inversement, une bonne exécution permet de réaliser correctement des tâches en élaborant et en utilisant des règles comportementales pertinentes. L’entraînement cognitif de la fonction exécutive permet de renforcer la capacité de création, de sélection et d’utilisation de règles, nécessaire pour accomplir efficacement des tâches complexes.

Formulaire en ligne

Pour prendre un rendez-vous ou demander une information, vous pouvez utiliser notre formulaire.

Téléphone

021 683 02 22

Horaires

Lundi - vendredi

8h-12h et 14h-18h

Adresse

Place de la Riponne 5

1005 Lausanne